Dialogue de l’actualité avec lenvoyé français au Soudan, Jean-Michel DUMOND, sur les résultats de la conférence de Paris.

Abir Elmugamar

2021 / 5 / 27

Dialogue de l’actualité avec l envoyé français au Soudan, Jean-Michel DUMOND, sur les résultats de la conférence de Paris.

Interviewé par Abir ELMUGAMAR (Swieket)
Paris

La transition soudanaise mixte civile-militaire pourrait devenir un modèle pour la région, et pour les pays voisins comme le Tchad et l É-;-thiopie ... etc.

Le Soudan est le pôle de stabilité de la région, et il joue un rôle géostratégique très important dans la région qui connaît aujourd hui de multiples crises en Ethiopie, au Tchad ... etc.

Le Soudan pourrait devenir un partenaire important de la France dans la région, tant sur le plan économique que politique, et la France fait tout ce qui est en son pouvoir pour assurer le succès de la transition soudanaise.

Après la levée des sanctions contre le Soudan, rien n empêche l implantation de banques étrangères et françaises au Soudan.

L un des secteurs les plus vitaux et positifs pour la France est la gomme arabique, la France étant le premier importateur en Europe de gomme arabique.

Les conditions de vie du peuple soudanais sont encore très difficiles. Le pays se trouve aujourd hui dans une situation difficile, mais nous faisons confiance à ses -dir-igeants et à son peuple pour surmonter ces difficultés.

Le Soudan est un pays avec une culture très riche, j ai visité les pyramides de Méroé et Napata, et il y a des monuments qui montrent qu il y a 2500 ans il y avait un royaume puissant au Soudan.


Jean-Michel DUMOND, passionné par l’Afrique en général et le Soudan particulièrement , intéressé par l histoire soudanaise, il a passé une période de trois ans au Soudan, qu il n a pas vécu comme diplomate et envoyé de la France au Soudan, mais il l a vécue avec sa profondeur humaine et exploratoire, à la recherche de l ancienne civilisation soudanaise, et en profondeur dans la compréhension du peuple soudanais, qu il nous a décrit dans ce dialogue aux plus belles de-script-ions à travers une expérience vécue au Soudan, Jean-Michel est désormais le fils du Soudan et de la France ensemble, travaillant dur pour construire un pont de communication solide entre les deux pays, non seulement sur le plan politique, mais aussi sur le plan intellectuel et culturel en organisant des soirées culturelles à l Institut du monde arabe, avec l aide de sa solide expérience diplomatique et sociale en Afrique.
L’ambassadeur Jean-Michel DUMOND a une réputation et une carrière patriotique qui mérite d être appréciée, car il a été Conseillé des Affaires étrangères de 1re classe sous--dir-ecteur à l administration centrale du ministère des affaires étrangères,
Conseillé Principal de la délégation française à la seizième session de l Assemblée générale des Nations Unies, également conseiller des affaires étrangères de 1re classe sous--dir-ecteur à l administration centrale du ministère des affaires étrangère, ministre plénipotentiaires de 2e classe, ainsi que grade de ministre plénipotentiaire de 1re classe.

D’autre part, Monsieur Jean-Michel DUMOND a été Chef du Service des Affaires francophones, haut fonctionnaire de terminologie du ministère des affaires étrangères, membre du conseil d administration de l Agence de l enseignement français à l étrangerreprésentant de l Etat.

Jean-Michel DUMOND a reçu le grade de chevalier en raison de sa brillante carrière blanche et pleine de réalisations, et de son parcours au ministère des Affaires étrangères, où il a travaillé aussi en tant que conseiller de 1er classe à l ambassade de France en République fédérale d Allemagne, Monsieur l’Ambassadeur DUMOND a passé plus de 27 ans dans la fonction publique.

Il a aussi été nommé Ambassadeur extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Française auprès de la République fédérale du Nigeria, mais aussi il était le chef de la délégation de l -union- européenne au Soudan.

Aujourd’hui il est ambassadeur et envoyé spécial pour le Soudan et le Soudan du Sud au ministère de l Europe et des Affaires étrangères.

Chère lectrice, cher lecteur, pour en savoir plus sur les résultats de la conférence de Paris
nous vous invitons à suivre l’interview :


La conférence de Paris a été un succès et a atteint les objectifs souhaités.
———————————————————————
Abir Elmugamar :
Comment évaluez-vous les réalisations et les résultats de la conférence de Paris ? Ê-;-tes-vous satisfait de cette conférence ?

Monsieur l’ambassadeur DUMOND :
Cette conférence est un succès, nous en sommes particulièrement satisfaits. Je crois que les autorités soudanaises qu’il s’agit du Président du Conseil de souveraineté soudanaise AL-BURHAN, du 1ère MinistreAbdallah HAMDOK sont également très satisfaits.
Il y’avait trois objectifs à cette conférence et ces derniers ont été atteints :

Le premier était de célébrer la réintégration solennelle du Soudan dans la communauté internationale. Je crois que la participation de plusieurs pays à des niveaux élevés y compris au niveau pour certains de chef d’état et du gouvernement et de -dir-igeants d’organisations international montrent que la communauté internationale était décidée à manifester son soutien à la transition démocratique au Soudan.
La participation des jeunes acteurs de la révolution a été appréciée et a pu donner lieu à un débat fort intéressant à l’institut du monde arabe le lendemain.
Le deuxième était l’encouragement aux investisseurs à revenir au Soudan. Je crois que les propos du Premier Ministre sur l’emploi des réformes du Ministre desfinances sur les projets qui peuvent être annoncés, les interventions de l’ONU, de la banque mondiale, et du FMI montrant que la potentialité était forte, et puis l’indication donnée par le -dir-ecteur de Trésor américain extrêmement claire qu’il n’y avait plus aucune sanction,ont, je crois était très encourageantes pour les investisseurs.
En plus, autre élément important, l’annonce par l’Afreximbank banque du -dir-ecteur Président BénédictORAMA de la mise à disposition du sept cents millions de crédits ainsi que la mise à disposition gratuite de dose de vaccin anti covid pour deux cents vingt millions d’euros a été aussi bien vu.
Le troisième élément était le lancement du processus de remise du la dette qui a également était éteinte, puisque parmi les conditions pour lancement du processus denégociations de l’allègement des dettes soudanaise, il y’a l’apurement des dettes vise à vis des institutions financière internationale, la banque mondiale c’était fait grâce auprès relaies des É-;-tats Unis, la banque africaine de développement grâce au prêt du la Grande Bretagne de la suède et de l’Irlande , et pour celle qui concerne le FMI y avait un tour de table qui a peut-être bouclé pendant la ré-union-, qui autre que les appuis d’un certainnombre de pays particuliers des É-;-tats-Unis, de l’-union- européenne, l’Italie, l’Allemagne…des annonces en séance de l’Arabie saoudite pour 20 millions dollars, et de la France pour 10 million d’euros ont permis de boucler le tour de table sur l’apurement des arriérés du FMI.
Le président de la république a pu annoncé un prêt relais d’un milliard cinq de dollars pour le FMI ce que permettra sans doute espérons-le, d’atteindre le moment où la dette soudanaise pourrait commencer à être alléger dès la fin du mois de juin. Et la France qui est le 1er créancier du Soudan dans le cadre du club de Paris, le président a déjà annoncé qu’il s’engageait à annuler de la totalité de la dette française qu’il se lève à près de cinq milliard de dollars, donc je crois que c’est un encouragement pour la transition soudanaise, un modèle même, qui est à travers ce fonctionnement entre civil et militaire peut servir du modèle pour les pays de larégion et je pense pour les pays voisins du Soudan le Tchad et l’Ethiopie.

La participation des voix de la révolution soudanaise a été appréciée et le dialogue de discussion a été intéressant et interactif.
————————————————————————

Quel est votre commentaire sur la participation des voix de la révolution soudanaise?
La participation de jeunes acteurs de la révolution soudanaise a été appréciée en raison du débat, et de l interaction intéressants à l Institut du monde arabe le lendemain du la conférence de Paris.

« Liberté, paix, justice », les valeurs que porte la révolution soudanaise sont clairement partagées avec les valeurs de la Révolution française.
——————————————————————-
Très bien, Et quel est l impact et l effet de tout cela sur les relations franco-soudanaises et leur avenir?

Ceci place la relation franco soudanaise sur des très bonnes bases, dans une relation de partenariat.
La France considère que le Soudan joue un rôle géostratégique très important dans une région qui aujourd’hui est la proie de crise multiple que ce soit en Ethiopie, au Tchad, Centre Africaine dans une situation compliquée, le Soudan est donc aujourd’hui est un pôle de stabilité. Ensuite, je crois qu’aujourd’hui les relations commerciales sont extrêmement modestes, elles sont appelées à développer car incontestablement le Soudan possède un potentiel important donc je crois que le Soudan peut devenir un partenaire important du la France à la région sur le plan économique.
Enfin politiquement, « liberté, justice, la paix» les valeurs au nom desquelles la révolution française sont des valeurs partagées par la France elles sont un clair démenti à l’insertion de certains selon lesquelles ces revendications pour la démocratie serait liée à une culture ou à une civilisation particulière rien n’est est plus..., et je crois que ce que se passe au Soudan était un encouragement, et pour sa part la France s’estassurée faire ce qu’elle peut pour garantir la réussite de transition soudanaise.

« Liberté, paix, justice », les valeurs que porte la révolution soudanaise sont clairement partagées avec les valeurs de la révolution française.
——————————————————————-
D’accord,vous avez également parler de relations commerciales, actuellement vous pouvez nous préciser quels sont les projets prêts à être investis au Soudan ? Et dans quel domaine exactement ?

Les domaines qui ont été examiné lors des forums des affaires sont à l’évidence ceux pour les quelles des projets peuvent être développés, Les premiers contacts ont été pris à l’occasion de cette ré-union-, et il est évidemment trop tôt pour savoir les quelles vont se concrétiser précisément, mais ce qui est sûr que les domaines comme les infrastructures, les ports, les aéroports, les secteurs d’irrigation dans la Gezira, l’agroalimentaires, les mines, les nouvelles techniques de communication, sont à l’évidente des secteurs qui peuvent voir des partenariats franco soudanais se développer.

Il existe une banque française qui a déjà indiqué qu elle était prête à envisager de développer ses activités au Soudan.
———————————————————————-
Bien entendu monsieur l’ambassadeur , j ai une question importante sur les banques, Quelle est la disposition des banques françaises à activer les échanges bancaires avec le Soudan, et le cas échéant, quelles sont ces banques?
Lesquelles ont été levées et ceci a été confirmées de la façon la plus claire par le -dir-ecteur de trésor américain, rien ne s’oppose ni à l’installation de banque étrangère et française au Soudan, ni de coopération, ni de soutienaux investisseurs, ni des coopérations avec des membres soudanais. Ceci peut s’appliquer aussi bien dans les secteurs d’investissement que dans le secteur de l’accompagnement du gouvernement soudanais dans la restructuration de la dette soudanaise.
Lors de forums des affaires, une banque française adéjà indiqué, il s’agit de la banque de Lubac qu’elle était prête à envisager développer ses activités en -dir-ection du Soudan.

L Agence française de développement a été choisie pour mettre en œuvre un projet important d une valeur d environ dix millions d euros pour des projets de développement au Soudan.
————————————————————————
Poursuivons notre discussion sur les partenariats et les investissements, nul doute que tout investissement a besoin de garanties…Quelles sont les garanties que le gouvernement français accordera à ses investisseurs au Soudan?
A l’heure actuelle les systèmes de garanties relèvent demécanisme privé pour l’essentiel avec ce qui été La Coface, il est un peu tôt évidemment tant que les projets ne sont pas clairement identifiés pour -dir-e que les mécanismes de garanties seront utilisées, ce qui est certain en tout cas ce qu’il y a une préparation qui peut accompagner en amonts un certain nombre des projets, je pense en particulier aux initiatives et aux projets de l’agence française de développement en matière d’élevage, en matière vétérinaire, en matière du lutte contre certaines maladies, ou certaines nuisances comme l’Aflatoxine il y a des programmes qui sont entrain se développées
Parmi les secteurs qui sont les plus positifs, il y’a celui de la gamme arabique avec d’une part la France est la 1èr importateur en Europe comme arabique, et le projet qui fonctionne le mieux d’une entreprise française au Soudan.
Il y’a dans ces domaines des possibilités d’autant que l’agence française de développement été choisi pour mettre en œuvre un projet important, puisqu’il s’agit de dix millions d’euros concernant le développement de la filière comme l’arabique au Soudan.

Ce qui se passe actuellement au Soudan est important pour le monde entier. Le Soudan a été un exemple de transition démocratique dans des circonstances très complexes.
————————————————————————
Bien , vous avez répondu à toutes nos questions, merci pour cela, souhaitez-vous ajouter quelque chose à cela?

Je pense que ce qui se passe au Soudan à l’heure actuelle important pour le monde c’est un exemple de transition démocratique dans des conditions qui sont très compliquées, en particulier pour le peuple soudanais.
J’ai vécu pendant 3 ans à Khartoum, je retourne régulièrement et je constate que les conditions de vie pour la population sont encore toujours extrêmement difficiles.
Le pays est aujourd’hui au milieu de gué, mais nous faisons confiance à ses -dir-igeants, à sa population pour se remonter ces épreuves, et j’espère que les promesses de liberté, de paix, et de justice, deviendront pas tout de suite mais rapidement du réalités concrètes, donc pourront profiter toutes les soudanaises et tous les soudanais.

Le Soudan souffrait auparavant de conflits et de crimes en raison de pratiques liées au régime autoritaire
———————————————————————
Abir Elmugamar : Permettez-moi de poser une dernière question svp : Au cours de votre intervention, vous avez mentionné que vous avez vécu trois ans au Soudan, pouvez-vous nous décrire votre impression du Soudan, un pays et un peuple?

Monsieur l’ambassadeur :
Moi j’ai été très heureusement surpris parce que malheureusement était encore plus vrai à l’époque, le pays souffre d’une réputation qui est mauvaise, et qui est évidemment liée au régime autoritaire qui existait auparavant, et aussi tous les conflits, tous les crimes, toute ces atrocités qui étaient commises bien sûr au Darfour pas seulement, mais dans d’autres régions du Soudan qui s’agitent du Kordofan , du Nile bleu, l’Est , même du Khartoum quand on pense à la répression violente 2013 avec 250 morts, et malgré sa j’ai trouvé est un pays avec une culture extrêmement riche j’ai pu aller visiter non seulement les pyramides du Méroé et Napata, mais aussi les fouilles tout à fait passionnantequi montrent qu’il y’a 2500 ans il y avait un royaume puissant au Soudan, et puis j’ai été très frappée par à la fois à l’éducation, la culture, l’hospitalité du peuple soudanais, et je voudrais les remercier pour ces moments agréables passés à Khartoum malgré la difficulté du temps .


Rate the article

Bad 12345678910 Very good
                                                                                 100%
Result : 100% Participated in the vote : 1